«

»

Apr 26

Les barrières d’énergie pour l’eau chaude


Les barrières d’énergie pour l’eau chaude

Changeons un peu de sujet. Il n’y a pas que des plans de mini maisons qui peuvent nous convaincre de passer à l’acte et de réduire notre impact environnemental. Les barrières d’énergie pour l’eau chaude sont un moyen sûr de faire des économies et démontrent que des idées simples peuvent être mise en place autour de la construction. D’autant plus pour la mini maison.

Les barrières d’énergie pour l’eau chaude

C’est en Grande-Bretagne que j’ai découvert les barrières d’énergie pour l’eau chaude, un système proposé par Energie Fence que je trouve tout simplement génial et tellement simple à mettre en place.

Adaptable aussi bien pour du solaire comme pour du géothermique, ce système permet la production d’eau chaude avec un ballon tampon pour la maison mais aussi pour le chauffage si vous optez pour un chauffage par le sol.

Le principe est enfantin: des barrières de tubes PVC noir entrelacés sur un plan vertical. Ces barrières peuvent être placées à l’intérieur des clotures mais aussi servir directement de séparation en bordure d’un terrain.

Les barrières énergie pour eau chaude 01 Les barrières dénergie pour leau chaude

En pays chaud et tempéré favorable (pas de gel), le liquide calorifère qui circule dans les tuyaux grâce à une petite pompe, va se réchauffer avec le soleil.

En pays froid, Energy Fence propose un système avec un tiers de la barrière enseveli dans le sol. La partie enterrée jouant le rôle de “réchauffeur tampon” pour les périodes de gelées.

La société propose différentes hauteur de surface de “chauffe”, 44, 54, 64 et 74 tubes entrelacés. Pour exemple, une barrière de 54 tubes représente une capacité de chauffe d’environ 1 kilowatt par mètre linéaire.

Les barrières énergie pour eau chaude 02 Les barrières dénergie pour leau chaude

L’intérêt du principe est double: un chauffage boosté par la température de l’air ambient et les rayons du soleil directs.

Pour les bricoleurs, l’intérêt est encore plus visible. Les tubes PVC noirs sont bon marché et l’installation reste aisée à mettre en place.

Dans le cadre d’une mini maison, les besoins étant réduits, la barrière à mettre en place reste modeste, la pompe n’a pas besoin d’être conséquente. C’est encore plus d’économies.

Construire petit est une opportunité pour chercher des techniques énergétiques et de construction qui approchent au maximum d’un développement durable intelligent. Les barrières d’énergie pour l’eau chaude ont cette intelligence.

Un système à considérer.

Crédit photos: Energy Fence.

Code les barrières énergies pour eau chaude Les barrières dénergie pour leau chaude

Besoin d’idées pour construire votre future mini maison, lisez le projet des maisons arbres éco-durables, notre article précédent.

Incoming search terms:

3 comments

  1. F-PIAL

    Bonjour.

    Le système est ancien, déjà, et particulièrement adapté à l’habitat temporaire. D’un rendement limité par temps froid, il peut par contre suffire à chauffer l’eau d’une douche + vaisselle pour deux, moyennant une cuve de stockage modeste (un ancien vase d’expansion de chauffage central de +/- 100 l, par exemple, comme il s’en démonte encore pas mal lors de travaux dans les pavillons de la fin des ’60s). Le circulateur (pompe électrique) peut même être purement et simplement oublié si l’utilisation se cantone principalement à la saison estivale…

    Pour une utilisation “à l’année”, il faut envisager un peu plus élaboré, par contre, mais le principe reste le même et c’est celui que nous utiliserons bientôt : des capteurs solaires (ou géothermiques) sont utilisés pour préchauffer l’eau dans un ballon tampon de bon volume (400 à 600 litres seraient bien, pour nous 4, mais nous devrons faire avec 300 pour cause de place disponible en strict thermosiphon), l’utilisation de l’électricité pour un petit ballon d’ECS étant alors extrêmement réduite…

    Avec nos presque 900 m d’altitude + climat froid et sec, nous pouvons raisonnablement espérer couvrir régulièrement 66% de nos ~120 litres de besoin quotidien (à 4).

    Il est bon de le savoir, l’énergie solaire thermique offre le meilleur rendement lorsqu’il s’agit de chauffer PEU un GRAND volume. Si l’écart augmente entre l’eau “froide” à réchauffer et la température extérieure, le rendement chute vite ET beaucoup (j’espère être clair).

    Je ne saurais donc trop vous conseiller d’aller vous faire une opinion plus fine sur le site de l’APPER http://www.apper-solaire.org/

    En France, la RT2012 impose de recourir à des sources renouvelables pour la CEP (consommation d’énergie primaire) : le solaire thermique est une réponse simple, fiable et efficace quand le thermodynamique “à la mode” met en jeu les sempiternels “progrès technologiques”. Avec tout ce que la multiplication de l’électronique pose comme problèmes en matière de consommation de l’énergie et des ressources fossiles…

    Cela participe en tout cas d’une réflexion globale. C’est sans doute le seul intérêt de la RT 2012 que d’obliger à ce genre de réflexion, mais celui-là en tout cas est réel !

  2. tout-pour-ma-maison.com

    Bonjour!
    Intéressant en effet et bien moins “technique” par rapport aux autres solutions proposées jusqu’ici. En barrière c’est assez risqué à moins d’avoir un bon voisinage je pense. Il n’empêche que c’est à la fois écologique et pratique! Pas énormément d’entretien également je pense.

  3. Sejourning

    Bonjour,
    Ce système peut être intéressant en effet! Nous sommes constamment à la recherche d’économies à faire en terme d’énergie, ces barrières peuvent être une alternative efficace pour avoir de l’eau chaude sans forcément dépenser beaucoup d’argent!
    Merci d’avoir partagé ce système proposé par Energy Fence.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *


*

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>