Quel matériau pour votre mini maison

Quel matériau pour votre mini maison

novembre 24, 2019 0 Par archim

Quel matériau pour votre mini maison ? On peut se poser la question. Lequel utiliser ? Lequel choisir ? Lequel est le mieux ? Si vous en êtes à ces questions, c’est que, tant mieux pour vous, vous avez opté pour le concept de la mini maison. Le choix du matériau ne devient alors que subalterne dans la décision globale de construire. Il n’est que la partie technique du bâti et son choix va plus dépendre d’envies personnelles, de contraintes environnementales et climatiques, de disponibilité du matériau. Voici quelques idées pour vous aider.

Quel matériau pour votre mini maison ?

Pour ma part je choisirais le bois car c’est un matériau que j’apprécie, que je trouve « souple » à travailler. Mais je conçois fort bien que ce soit un préjugé tout à fait personnel. Un bon maçon préférera sans doute, le bon vieux parpaing ou une bonne brique, matériaux dont il est plus familier et plus à l’aise à travailler.

Un architecte japonais comme Yuji Kimura design préférera une structure ossature bois par choix des contraintes sismiques du pays. Rien n’empêchera d’habiller la structure bois autrement qu’avec un traditionnel bardage en bois. Il existe aujourd’hui bon nombre de nouveaux matériaux de construction qui permettent de donner un charme à votre construction tout en respectant les normes d’isolation et les contraintes d’apparence extérieure régionales.

En fait, le choix du matériau doit se faire en fonction de la maîtrise que vous avez dans la construction, si vous auto-construisez, de la ressource disponible localement, si vous privilégiez l’impact environnemental, de vos moyens financiers, et ce n’est pas un des moindre aspect, du climat et de la région où vous habitez, bref de vos choix personnels.

Dites-vous que les matériaux ont tous leurs avantages mais aussi leurs défauts. Aucun n’est parfait. Il faudra donc faire des compromis. Mais n’est-ce pas le lot de notre vie entière : « faire des choix » ?

Les qualités et les défauts des différents matériaux

Chaque matériau est parfait tant qu’on ne cherche pas ses défauts. Et il y en a toujours.

LE BOIS : matériau excellent pour la construction, facile d’utilisation, pouvant se plier aux exigences les plus tordues de votre imagination en ce qui concerne les formes. On peut même pré-fabriquer les éléments de la construction. Pas mauvais pour l’isolation, mais pas suffisant. C’est par contre un matériau « fragile » si vous habitez en bord de mer, il demande à être protégé et entretenu régulièrement (peintures, vernis). Il est aussi sensible aux petites bêtes destructrices, les termites, et on sait que de nombreuses régions du monde sont envahies par ce fléau. C’est enfin un matériau devenu cher et dont la traçabilité n’est pas toujours évidente.

LE PARPAING : c’est le matériau idéal depuis les années cinquante. Pas cher, disponible chez tous les bons fournisseurs de matériaux, facile à utiliser, rapide dans son montage (un peu de ciment, une truelle et un fil à plombs), c’est malheureusement un choix difficile si on privilégie une bonne isolation. Il n’a pas un pouvoir thermique excellent et cela demande donc un doublage par cloison ou par isolation extérieure. C’est de plus un matériau « salissant » qui demande pas mal de nettoyage du chantier.

LA BRIQUE : comme le parpaing c’est un choix utile pour sa facilité d’utilisation, son coût, relativement bon marché, mais un peu plus cher que le parpaing. Avec les nouvelles mono-briques alvéolées épaisses, plus besoin de doubles cloisons, on les colle de façon à laisser un « coussin d’air » circuler dans les murs pour isoler la maison. Ce n’est malheureusement pas suffisant si vous êtes en montagne ou dans les régions froides, si vous voulez respecter les nouvelles Réglementations Thermiques (RT2012).

LA PAILLE : c’est une manière écologique de construire avec un matériau très isolant et disponible localement, assez facilement en France, pays céréalier. Les manières de construire sont nombreuses, notamment avec une structure bois et paille, mais il est aussi possible de ne construire qu’avec de la paille. L’inconvénient, c’est de trouver des bottes de paille bien sèches et compressées à la bonne densité. Cette technique de construction étant moins courante, elle demandera des recherches pour pouvoir la maîtriser. Mais il y a aujourd’hui pas mal d’associations qui peuvent vous aider. Dans le cadre d’une mini maison, cela va demander aussi de prévoir une surface au sol un peu plus importante, l’épaisseur des murs étant conséquente. Si vous voulez approfondir la question, j’avais abordé le sujet dans un article intitulé, construire en paille.

L’ACIER : c’est un matériau possible. On peut même pré-fabriquer les éléments. Sur la structure métallique, tous les recouvrements sont possibles, bois, composite, on peut même habiller de briques. C’est un matériau relativement bon marché, rapide dans sa mise en œuvre. Mais ce n’est vraiment pas celui que je préfère, j’ai toujours l’impression qu’on crée une sorte de « cage de faraday » avec cette technique. Pas idéal pour les gens électro-sensibles.

LE BETON : possible, mais demande des techniques de coffrage, donc assez coûteux. C’est plutôt réservé à des bâtiments collectifs ou tout au moins pour des constructions de sous-sols. On pourrait envisager une mini maison tout en béton, mais comme pour l’acier, cela demande tout un ferraillage qui risque de perturber les ondes de réception (téléphone, TV, radio) et les gens électro-sensibles.

Voilà pour un survol de ces matériaux. Il y en a sûrement d’autres qui ne me viennent pas à l’idée parmi les nouveaux matériaux. A vous de chercher et de nous en faire part dans les commentaires ou sur le Forum.