Comment faire un graffiti en mousse ?

Comment faire un graffiti en mousse ?

octobre 11, 2021 0 Par archim

Les citadins frustrés par l’environnement de la ville ne cessent de trouver une solution plus verte. Pour continuer l’activisme (Guerilla Gardening, seed bombs, moss graffitis) tout droit venu des pays anglo-saxons, les artistes français adoptent cette pratique avec le graffiti mousse. Des tags sur le mur, des fresques géantes ou miniatures, des portraits, tout est bon pour moderniser cette culture urbaine qu’est le graffiti. Ainsi, l’anti-graffiti chimique idéal, c’est le graffiti mousse. Pour adopter cette décoration d’art contemporain dans votre espace de vie, voici quelques conseils.

Les fournitures pour le graffiti en mousse

Pour maîtriser l’art du graffiti en mousse, voici les matières premières à utiliser :

  • Craies ou crayon
  • farine de blé 
  • sucre
  • des morceaux de mousse
  • yaourt nature
  • sirop de maïs (facultatif) 
  • de la bière
  • de l’eau

Pour les matériels, il vous faut :

  • une casserole
  • un pulvérisateur 
  • un pinceau ou rouleau

Choisir le support pour le graffiti en mousse

Le mur est le meilleur endroit pour faire votre graffiti mousse. D’ailleurs, les fresques murales en mousses sont les mouvements artistiques des street artistes du moment. Cette forme d’art écologique passionne les artistes de street art et les graffeurs en général. Le mur doit avoir deux particularités pour retenir le graffiti mousse :

  1. Être exposé à l’ombre ou à mi-ombre. Une forte explosion au soleil nuit à la mousse habituée aux ombrages.
  2. Mur en brique ou en pierre. C’est à cause de la porosité nécessaire pour le maintien de la mousse. Mais le béton enduit ou crépi ainsi que le bois peuvent aussi convenir.

Le graffiti étant un art de rue ou street art, les graffeurs sont tentés de montrer leurs œuvres dans les espaces publics pour plus de visibilité. Cependant, il faut savoir que sans autorisation spéciale, le graffiti est illégal et donc considéré comme un acte de vandalisme. La meilleure façon d’exprimer cet art urbain est de le mettre sur la façade de votre jardin ou autour de chez vous.

Une fois le mur choisi, il vous reste à dessiner le motif avec la craie que ce soit de simples initiales, des formes géométriques, des dessins, bref c’est selon vos aspirations.

La récolte de la mousse

Pour rester dans ce concept écologique, mieux vaut ne pas cueillir vos mousses dans des endroits publics. Vous pouvez en acheter dans les magasins de décoration ou de jardinage. Vous pouvez aussi le cueillir en forêt ou dans votre jardin. Les mousses fines que l’on retrouve sur les troncs d’arbre ou les rochers sont parfaites. Pour nettoyer la mousse, il vous suffit de l’émietter avec vos doigts pour la débarrasser des impuretés (terre, petits cailloux, résidus d’insectes…). Vous pouvez ensuite la rincer. La propreté de la mousse est essentielle. 

La préparation de la mixture mousse

L’idée de la mixture naturelle est d’imiter la consistance de la peinture en bombe ou de la peinture acrylique. Pour réaliser cette mixture grisâtre, il faut mixer 3 morceaux de mousse, 2 tasses de bière, 2 tasses de yaourt nature et ½ cuillerée à soupe de sucre. On mélange le tout jusqu’à obtenir une substance homogène. Le sirop de maïs peut être utilisé pour améliorer l’adhérence de la peinture mousse. 

Pour peindre cette base de mousse sur le mur, il vous suffit  le transvaser dans un récipient. On peut ensuite l’appliquer à l’aide d’un pinceau ou mieux à la main sur la surface à peindre dessinée en craie. Mais avant cela, il faut préparer la colle. 

Le collage de la mousse 

Pour garder l’idée écologique et végétale du graffiti mousse, la colle utilisée est entièrement biologique. La colle biologique se prépare dans la casserole avec ½ verre de bière, ½ verre d’eau, ½ verre de farine et 1 cuillère à soupe de sucre. On les mélange sur feu doux jusqu’à obtenir une pâte homogène grisâtre. La colle biologique est ensuite peinte sur le motif puis on adhère cette coulure en mousse aux endroits encollés. Cette technique donne l’avantage de donner immédiatement un aspect vert et mousse coiffante au graffiti. La proportion des ingrédients varie selon la taille voulue : fresque géante ou miniature. Une fois la colle soigneusement repassée, on applique à la main les fragments de mousse en appuyant bien pour plus de durabilité. Vous pouvez aussi utiliser la technique du pochoir pour mettre votre graffiti mousse. C’est une technique d’impression pouvant reproduire plusieurs fois les motifs sur le support, comme en sérigraphie.

L’entretien du graffiti mousse

Il est important de maintenir le graffiti mousse humide. Pour cela, il faut le vaporiser d’un peu d’eau 1 à 2 fois par semaine. Au bout de quelques semaines, les apports : bière, sucre et mousse s’implantent bien grâce à l’humidité. Comme la mousse attire les limaces, il faut graffer à plusieurs mètres du sol pour ne pas qu’ils mangent votre graffiti. La meilleure période pour planter le graffiti mousse est le printemps et l’automne afin qu’il pousse bien. Si votre œuvre n’est pas réussie et que vous voulez recommencer, il suffit de l’enlever en vaporisant du jus de citron.

Le graffiti mousse est une décoration originale et florale pour votre extérieur. Il apporte cette touche zen  inspirée du « jardin japonais ». Pour accentuer encore plus cet effet végétal oriental, vous pouvez ajouter des kokedamas dans l’ensemble. Ce sont des boules de mousses que l’on suspend sur le plafond ou que l’on dispose sur les tables en guise de vase.